Conseil d'achat

ACHETER LE BON VÉLO ÉLECTRIQUE, LES 5 QUESTIONS À SE POSER

 

1/ QUELLE UTILISATION ALLEZ-VOUS FAIRE DE VOTRE VÉLO ÉLECTRIQUE ?

 

Prévoyez-vous de parcourir le monde de long en large ou simplement de vous rendre au boulot ou au supermarché ?

Quoi qu’il en soit, vous devez tout d’abord réduire l’ampleur de votre recherche en visant un ou deux types de vélo uniquement.

Pour vous aider à trouver les modèles envisageables, nous les avons classé selon les différentes utilisations que vous aurez probablement envie d’en faire, à vous maintenant de voir ce qui vous correspond au mieux !

Pour ceux qui souhaitent juste « se déplacer plus facilement en ville » mais aussi éviter les embouteillages matinaux, le vélo de ville électrique est fait pour vous !

Similaire à un vélo de ville classique, il dispose d’une batterie et d’un moteur, ainsi que d’une assistance au pédalage, vous permettant de vous déplacer plus rapidement et sans effort. Cependant, ces vélos sont plus lourds que des classiques, notamment à cause de l’équipement électrique batterie/moteur.

Si vous souhaitez plutôt un vélo léger, portable et facile à ranger, alors ce sont les modèles de vélo électrique pliable qui attireront votre attention. Ils proposent une plus grande maniabilité et vous pourrez passer plus facilement dans la circulation.

Cependant, comme ils sont équipés de petites roues, vous ne pourrez pas faire de la randonnée ou rouler sur des chemins difficiles, vous devrez faire des compromis

VÉLOS CARGO

Si vous avez besoin d’un vélo électrique vous permettant de transporter vos courses facilement, aller chercher vos enfants à l’école ou encore transporter de lourdes charges pour votre activité professionnelle, alors vous devriez orienter votre choix vers un vélo cargo électrique !

Il s’agit d’un modèle équipé d’une grande caisse, parfois d’une banquette avec ceinture, ou de plusieurs paniers, qui vous permet de transporter de jeunes enfants, mais aussi des courses et tout ce que vous souhaitez.

Son principal avantage est qu’il permet de transporter jusqu’à 200 kg et plus, dépendant de la batterie et du moteur.

Les inconvénients majeurs restent la place et le poids de ce modèle. En effet, les vélos cargo électrique pèsent lourd, notamment à cause de la caisse de transport, mais aussi de la batterie qui pèse généralement dans les 6 à 8 kilos. Vous pourrez facilement compter une quinzaine ou vingtaine de kilos pour un tel modèle.

Et pour la taille, vous comprenez que la caisse de transport, surtout à l’avant, le rend encombrant.

2/ QUELS TRAJETS ALLEZ-VOUS FAIRE AVEC ?

Quels types de trajets allez-vous faire ?

Allez-vous vous rendre à l’épicerie la plus proche ou souhaitez-vous parcourir plusieurs kilomètres pendant vos promenades et votre temps libre ? selon la réponse, vous aurez besoin d’une autonomie plus ou moins grande, et donc d’une batterie plus ou moins puissante.

Mais comment calculer l’autonomie de la batterie ?

Le plus important pour une batterie, c’est sa capacité (exprimée en Watts/heure) car c’est ce qui va influencer l’autonomie.

Pour calculer la capacité de la batterie de vélo électrique, il faut multiplier l’intensité/heure de la batterie par la tension de celle-ci.

Exemple:

Une batterie de 30 V et 9 Ah donnera une capacité de 270 Watts/heures.

De manière générale, la plupart des modèles de batterie de milieu de gamme ont une capacité tournant autour de 360 W/h.

Donc pour un même moteur, plus la capacité de la batterie est grande et plus l’autonomie le sera aussi.

Attention cependant, plus la batterie possède d’autonomie et plus elle sera chère.

Sachez qu’avec une batterie de 300 W/h et un moteur de 250 W, vous pourrez généralement parcourir dans les 60 km.

Bien sûr, l’autonomie varie aussi selon la qualité de la batterie (et sa technologie), votre manière de pédaler, l’état du vélo et de la batterie, la température ambiante ou encore la qualité du moteur.

Mais en calculant la capacité, vous aurez déjà une bonne idée par rapport au nombre de kilomètres que vous pourrez faire.

3/ À QUEL POINT MON VÉLO DOIT IL M’ASSISTER ?

Peu importe le type de vélo que vous choisissez, une question importante reste de savoir à quel point le vélo vous assiste.

Le moteur et son emplacement

Tout d’abord, un moteur de vélo électrique est limité par la loi à 250 W.

Si un moteur dispose d’une puissance supérieure à 250 W, alors le vélo électrique est soumis à des réglementations, dont l’obligation de porter une plaque d’immatriculation, d’être assuré et de porter un casque.

Ensuite, il faut différencier 3 emplacements de moteur différents :

Pédalier : il s’agit de l’emplacement moteur privilégié par la plupart des grandes marques et ce n’est pas pour rien : l’assistance est progressive, le rendement est amélioré, la stabilité est améliorée et le poids est bien mieux réparti. Vous pourrez aussi profiter de sensations très proches de celles d’un vélo classique, tout en ayant une aide supplémentaire lors de montées, par exemple.

Cependant, il y a un point négatif majeur à ce type de moteur : le prix ! La conception étant plus complexe et les composantes plus longues, le prix monte facilement, mais ce type de batterie reste le meilleur investissement possible.

Roue avant : configuration la moins chère, le moteur fixé sur la roue avant est suffisant si vous souhaitez utiliser votre vélo principalement sur un dénivelé plat. Cependant, il a de nombreux inconvénients, tels que le léger patinage au démarrage ou encore un manque de stabilité, notamment dans les virages. Niveau sensations, vous aurez très probablement l’impression d’être tiré vers l’avant.

Roue arrière : comme pour la configuration sur roue avant, avoir un moteur installé sur la roue arrière permet de diminuer le prix du vélo lors de l’achat. De plus, avec un tel emplacement, vous pourrez profiter d’une motricité accrue et optimiser son utilisation en milieu urbain. Le souci, c’est que le moteur a vraiment du mal en montée si le dénivelé est assez important, ce qui peut être un inconvénient de taille si vous habitez sur une côte, ou si vous voulez faire une utilisation sportive de votre vélo.

Le type d’assistance

Il y a deux types d’assistance au pédalage : directe et proportionnelle. La différence principale est le mode de déclenchement :

Directe : il s’agit d’un capteur de force qui déclenche une assistance continue où la pression sur la pédale ne change pas le rendement du moteur. L’assistance est régulière et permet une conduite très confortable. Cependant, elle n’est pas très réactive.

Proportionnelle : découle d’un capteur de mouvement et le déclenchement de l’assistance se fait selon la pression exercée sur les pédales. L’assistance est donc progressive et permet une grande réactivité et une très bonne adaptation aux reliefs.

4/ CE MODÈLE EST-IL CELUI QUI ME CONVIENT LE MIEUX ? 

Un vélo électrique, c’est un bel investissement, alors c’est certain : acheter un vélo qui au bout de quelques jours d’utilisation provoque des douleurs et/ou des blessures, c’est juste hors de question !

Pour que le vélo que vous choisissez soit bon pour vous, il faut :

Un cadre adapté à votre taille

Afin de prendre un vélo avec une taille de cadre adaptée voici un guide des tailles:

Choisir un bon diamètre de roues

Lorsque vous choisissez un vélo électrique, vous aurez peut-être le choix entre plusieurs diamètres de roues différents, chacun à ses spécificités :

24 pouces : roues destinées à de petits gabarits, elles permettent une plus grande facilité de manœuvre, surtout en ville.

26 pouces et 27,5 pouces : modèle le plus courant, surtout sur les vélos électriques de ville. Elles allient confort, maniabilité et robustesse. Les roues 26 pouces sont doucement remplacées, dans beaucoup de modèles, par les 27,5.

28 pouces : prévu pour des pneus fins, ce diamètre de roue favorise le rendement et est surtout utilisé sur les vélos de course.

Pensez à vérifier le guidon, voir s’il ne vous dérange pas, ne vous fait pas mal, et surtout si la distance entre vos épaules lorsque vous vous tenez correctement et le guidon n’est pas trop importante.

5/ QUEL EST VOTRE BUDGET ?

Combien vaut réellement un vélo électrique complet haut de gamme ? Et combien pour un vélo électrique basique ? Quel prix pour un cargo ? Quels sont les accessoires que vous pouvez trouver sur les différents modèles pour compléter mon vélo ? Et est-ce qu’ils influencent le prix ?

Pour un modèle de base, il faut compter entre 900 et 1500 euros selon les types de vélos électriques.

Vous aurez sûrement un vélo électrique de qualité moyenne, en aluminium comme la plupart des modèles, et qui disposera probablement de peu d’accessoires supplémentaires . Ils sont cependant suffisants pour beaucoup de personnes.

Quant aux modèles haut de gamme, ils proposent souvent des cadres en aluminium aussi, mais certains modèles peuvent aussi disposer de cadres en carbone ou acier, ce qui donne une résistance bien plus accrue.

Prix moyens des différents types de vélo électrique

Ville : entre 900 euros et 3000 euros, voire plus.

Pliable : Entre 1000 et 4000 euros, parfois possible de les trouver à 800 ou 900 euros.

Bien sûr, les prix ne sont pas fixes et peuvent toujours varier ou s’étendre sur une plus grande gamme de prix, selon les marques, les moteurs, batteries, services inclus ou les accessoires.

QUEL EST LE POIDS D’UN VÉLO ÉLECTRIQUE ?

Ça dépend surtout du type de vélo que vous choisissez et de sa batterie. Le plus légers font généralement dans les 17 kg (ou 10 kg pour les pliables), alors que les plus volumineux et lourds, notamment les vélos cargo, peuvent aller jusqu’à 25 kg, voire peut-être plus.